Galette de Pérouges, la fameuse tarte au sucre…

Comme tout lyonnais qui se respecte, j’aime venir me balader de temps à autre dans la cité médiévale de Pérouges. Et quand on vient à Pérouges, difficile de ne pas succomber à sa fameuse galette. Si vous n’avez pas l’occasion de venir la déguster sur place, pourquoi ne pas en faire une à la maison ?!…

Ingrédients pour 8 personnes :

230 gr de farine

100 gr de beurre + 50 gr

1 œuf

1 sachet de levure boulangère

zestes d’un citron ou 1-2 cl de fleur d’oranger

30 gr de sucre + 40 gr

sel

 

Recette :

Couper 100 gr de beurre en petits morceaux.

Dans un bol faire tiédir 7cl d’eau, puis verser la levure. Couvrir d’un torchon humide.

Dans un saladier, verser la farine, 30 gr de sucre, les petits morceaux de beurre, l’œuf, une pincée de sel, les zestes ou fleur d’oranger et mélanger du bout des doigts afin d’obtenir une consistance sableuse.

Verser dans le saladier le mélange eau-levure. Pétrir 2 minutes la pâte. Former une boule, couvrir avec le torchon humide et laisser reposer à température ambiante 1h30 à 2h.

Étaler la pâte sur le plan de travail fariné en forme de cercle d’environ 5mm d’épaisseur. Rabattre les bords. Saupoudrer de sucre et disposer des petits morceaux de beurre.

galette p

Enfourner à 200°C pendant 10 minutes.

En faisant des tests, j’ai fait 2 versions, celle décrite ici et une autre avec une pâte fine avec une cuisson de 5 minutes maximum, c’était très sympa aussi, plus croustillant, mais on s’éloigne de la recette traditionnelle.

Servie encore tiède, cette tarte ou galette fera un malheur !

galette p2

 

*Galette de Pérouges est une marque déposée par Thibaut

Publicités

28 réflexions sur “Galette de Pérouges, la fameuse tarte au sucre…

      1. sharing cuisine dit :

        Pour mettre tout le monde d’accord, « les gourmands » ont raison pour le Cerdon, mais « Cocotte » n’a pas tort car on trouve bien de l’Hypocras à Pérouges…mais de l’Hypocras fabriqué dans l’Aude ! Le même qu’il est vendu à Carcassonne !!!!….

        Aimé par 1 personne

      2. Les Gourmands disent... dit :

        Merci Olivier! Nous pensions (à tort ☺) que l’hypocras était une spécialité proche du Puy en Velay…nous ne connaissions pas cette autre origine! On va s’empresser dans trouver car nous aimons aussi réaliser des sauces avec cet élixir! !!

        J'aime

      3. sharing cuisine dit :

        Vous n’avez pas tort 😉 à ma connaissance, cette boisson médiévale était produite un peu partout en Europe au moyen âge, mais actuellement l’une des plus grosse production se situe en Haute Loire et se vend un peu partout dès qu’il y a une cité médiévale…on en retrouve d’ailleurs dans le Vieux Lyon…

        Aimé par 1 personne

    1. cocotteetecumoire dit :

      oula je pensais pas avoir suscité un débat, pas de souci Les Gourmand, j’ai du très très mal m’exprimer 🙂 L’hypocras c’est un « mélange » et une recette du Moyen Age, donc que l’on retrouve dans toute ville typique médiévale, y compris à Pérouges, mais je n’ai pas dit que c’était une spécialité de là bas, puisque c’est une spécialité de nulle part.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s