Fouace Aveyronnaise pour l’épiphanie made in sud-ouest !

Je reprends du service le jour de l’épiphanie, pour beaucoup cela rime avec la fameuse galette des rois à la frangipane…mais pour moi avec des grands parents et un père aveyronnais, c’était la fouace. Je partage donc avec vous ce souvenir d’enfance….

Cette fouace à la fleur d’oranger est en quelque sorte une brioche très gourmande. Je l’ai réalisé avec les proportions ci-dessous, mais vous pouvez aisément les diviser par 2 si vous n’avez pas envie d’en manger toute la semaine 😉 …

Ingrédients :

1 kg de farine

140 gr de beurre

5 œufs + 1 jaune pour la dorure

25 cl de lait

4 cl de fleur d’oranger

300 gr de sucre + 10 gr pour la touche finale

3 sachets de levure boulangère

1 cuillère à café de sel

 

Recette :

Dans un bol faire tiédir le lait, puis ajouter la levure.

Couper le beurre en petits morceaux.

Dans un saladier, mélanger la farine, le sucre, le sel et la fleur d’oranger. Faire un puis au centre et déposer les œufs, le beurre et le mélange lait-levure. Mélanger, malaxer jusqu’à obtenir une pâte homogène.

Couvrir le saladier d’un torchon humide et laisser pousser à température ambiante plus ou moins 3 heures (le temps que la pâte double de volume).

Après le temps de repos, déposer un ramequin au centre d’une plaque de cuisson et verser la pâte en cercle autour du ramequin. Laisser de nouveau pousser la pâte environ 3/4 d’heure. Dorer la pâte avec le jaune d’œuf, puis enfourner à 200°C environ 20 minutes.

Une fois sortie du four, saupoudrer la fouace de sucre et ajouter une fève !

Bonne fêtes aux futurs rois et reines !….

fouace

 

Publicités

22 réflexions sur “Fouace Aveyronnaise pour l’épiphanie made in sud-ouest !

    1. Sabine Louzier says:

      je suis exilée en région Parisienne depuis longtemps et chaque année reviens mon envie de Fouace que je dégustais sous forme d’étoile mais rien à voir avec l’Aveyron puisque je suis Nantaise et on en trouvais partout chez les boulangers pâtissiers … bon la forme n’es pas là mais au vu de la couleur et de la densité c’est ce qui ressemble le plus ! je vais essayer ça ce weekend !

      Aimé par 2 people

  1. Frédérique says:

    moi aussi, j’avoue que même si je fais tous les ans la galette pour mes gourmands, ce n’est pas le gâteau que je préfère, un peu trop lourd à mon goût. Je vais tenter ta fouace. La mie a l’air assez dense non?

    J'aime

  2. Angèle Bernard says:

    Bonsoir,
    J’aimerais faire votre recette mais j’ai 2 questions.
    La levure boulangère est-ce de la levure fraiche ou sèche?
    Et combien de grammes pour chaque sachet de levure.
    Merci de de me répondre et Bonne Année 2016 du Québec.
    Angèle Bernard

    J'aime

    1. sharing cuisine says:

      Bonjour Angèle,
      La levure que j’ai utilisé, c’est de la levure sèche. Je ne connais pas le conditionnement au Québec, mais en France, les sachets pèsent 5,5 gr, mais vous pouvez très bien utiliser de la levure fraîche un cube de 42 gr pour 1 kg de farine.
      Bonne année et merci de votre intérêt pour mon blog, à bientôt.
      Olivier

      J'aime

      1. Angèle Bernard says:

        Bonsoir,
        La levure sèche que j’emploie est de la marque Instaferm et l’enveloppe pèse 450 g. Cette levure se vend aussi en sachet mais je ne sais pas le poids.
        La levure fraiche est assez difficile à trouver ici, quelquefois on peut en acheter dans les boulangeries par bloc de 450 g.
        Merci beaucoup de m’avoir aidé et félicitation pour votre blog.
        Angèle Bernard

        Aimé par 1 personne

  3. Roberta says:

    Merci pour cette recette qui a l’air délicieuse ! Est-il préférable de la faire le jour-même ou gardera-t-elle son moelleux si on la prépare la veille ?

    J'aime

    1. sharing cuisine says:

      Bonjour Roberta, merci d’être venue faire un tour par ici !
      Ayant fait une fouace sur la base d’un 1 kg de farine, on en a eu pour 6 jours ! En la tranchant en 6 morceaux et en les filmant, nous avons gardé le moelleux jusqu’au 6 ème jour !
      Bonne journée, à bientôt.
      Olivier

      J'aime

  4. Roberta says:

    Merci beaucoup pour votre réponse. Je fais un goûter-galette avec des copines et leurs enfants dans une semaine, votre recette va en être, c’est certain ! Du coup, j’en profite pour poser une dernière question (peut-être idiote, mais comme je n’ai aucune expérience en cuisson de brioche…): pourquoi ne mettre la fève qu’après la cuisson et pas avant ?

    J'aime

    1. sharing cuisine says:

      Bonjour,
      Pour la question de la fêve, si celle-ci est en porcelaine, vous pouvez la placer avant cuisson, mais je ne le fais pas car on ne sait jamais si au niveau de la peinture, du vernis il n’ y a pas un risque de transfert de substances toxiques…et en cas de fève en plastique, c’est obligatoirement après 😉
      Bon goûter-galette, bon weekend.
      Olivier

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s